Qu’est-ce-que la Coracomancie ?

Le mot « coracomancie » est issu des deux mots originaires grecque et latine «  korax » et « corvus » qui signifie corbeau. Beaucoup croient que le corbeau est un oiseau qui n’est pas comme les autres. En effet,  chacun de ses gestes et ses cris ont une signification particulière. En plus, des études et des observations effectuées ont montré que le corbeau est un animal spécifique. Il existe même des croyances qui, selon les différentes cultures existantes, prouvent l’importance du rôle que joue le corbeau dans la prédication de l’avenir.

Historiques de la coracomancie

La coracomancie a connu son origine chez les romains. Elle s’est ensuite répandue dans les pays européens dont certains conservent encore cette pratique jusqu’à ce jour. Dans l’antiquité, le corbeau était considéré par les romains comme un animal fétiche ou porte-bonheur. On affirme même que l’oiseau de compagnie d’Apollon pour le cygne et l’épervier était un corbeau. Les Dieux, autrefois, se sont servis du corbeau pour prévenir les gens des malheurs et des catastrophes qui vont arriver. Dès lors, la vue d’un corbeau présage l’infortune. En outre, le corbeau a également été utilisé comme juge lors d’un procès.

Coracomancie par l’observation des gestes du corbeau

Le corbeau dans la coracomancie a toujours été considéré, de manière générale, comme étant un oiseau qui annonce le malheur et qui présage la mort. Cependant, l’interprétation de ses gestes et ses cris dépend de la croyance ainsi que de la culture d’un pays à l’autre. D’une part, pour les Islandais, par exemple, ils croient que lorsqu’un corbeau atterrit sur le toit d’une maison, cela prédit la mort de quelqu’un dans la famille. D’autre part, en Bretagne, une maison est protégée par deux corbeaux, l’un exerce une influence déterminante sur la vie, et l’autre annonciateur de la mort. Par ailleurs, certaines personnes qui observent et écoutent le croassement de l’animal arrivent à identifier et à analyser les soixante-quatre cris du corbeau. À noter que la fréquence est aussi importante que la force des cris dans cet art de divination.

Les cartes dans la coracomancie

La lecture des cartes est une pratique assez courante dans certains arts de divination.  Dans la coracomancie notamment, on utilise la lecture des cartes pour prédire l’avenir ou simplement pour connaître les choses cachées. En effet, il s’agit de faire tirer une carte au hasard par un corbeau déjà dressé et l’interprétation se fera ensuite par un médiateur initié ou un devin. Mais il est à noter que cette pratique n’est pas trop connue et est peu utilisée du fait que la plupart des devins, à nos jours, exercent la lecture des cartes sans l’aide d’un corbeau.

Consultation voyance : quel est le délai de réalisation d’une prédiction ?
Consultation de voyance en cabinet : les avantages