Intuitive/inductive : deux grandes formes de divination

De nos jours, grâce à l’évolution technologique, les pratiques divinatoires sont de plus en plus accessibles. Voyance intuitive ou voyance inductive, les deux méthodes que les médiums utilisent pour lire en vous et en votre avenir en quelques clics. Intuitive signifie voyance naturelle par intuition, tout ce qui concerne un acte de l’intelligence humaine comme la perception d’une couleur, toucher un corps, sentir une odeur, entendre un son… Quant à la voyance inductive, elle est comme à un processus permettant de lire à travers des choses concrètes grâce à l’observation de faits, à des données expérimentales, à des cas singuliers ou de situations qui se base sur une loi, une connaissance générale ou une théorie.

L’intuition

L’intuition c’est la faculté de deviner, sa manifestation se fait par des idées claires et distinctes. On parle d’une vérité considérée comme un point de départ à la reconstitution des connaissances. L’intuition est une chose innée et inexplicable. Dans la voyance, l’intuition est ce qui permet au médium de sentir ce qui pourrait arriver, de voir ce que les autres ne peuvent pas voir ou de rêver d’un fait dans le futur. Ces voyants pratiquant la divination intuitive sont considérés comme des clairvoyants, ils n’ont pas besoin de support divinatoire, leur intuition suffit et c’est fini.

L’induction

Contrairement à la divination intuitive, la voyance inductive est acquise. C’est le type de voyance qui passe par différentes étapes, par exemple une longue observation d’une expérience ou d’un support divinatoire, ces derniers sont analysés, ensuite, pour obtenir une réponse. Le voyant doit faire une analyse et des études pour en déduire les résultats. La voyance inductive nécessite des supports comme la boule de cristal, les cartes de tarot, les astres… Les réponses obtenues viennent de la lecture et des interprétations à partir de ces différents objets.

Intuition et induction : branches de la voyance

L’intuition et l’induction font partie de la voyance. Un voyant qui utilise ou non des supports divinatoires peut se toujours se fier à ses intuitions, et obtenir la réponse, la même chose avec l’avec l’induction. En effet, la branche intuitive et la branche inductive sont complémentaires et représentent les piliers de l’art divinatoire qu’est la voyance. Un voyant peut aussi être intuitif et inductif en même temps. Il peut pratiquer les deux en même à la fois pratiquer la divination intuitive et inductive s’il peut des choses et de maîtriser les bases de lecture et en interprétant les les supports qu’il a utilisés.

Consultation voyance : quel est le délai de réalisation d’une prédiction ?
Consultation de voyance en cabinet : les avantages